Info Lavoir... Les cancans du bourg !

 

 


Vivre à Lopérec. Journée nationale du village le 4septembre

25 août 2011 - Le Télégramme.

 

 Le tee-shirt souvenir présenté par les membres du bureau.

Si la première édition de la Journée nationale du village s’était déroulée au bourg, la fête s’est très vite fixée sur les rives verdoyantes de la Doucine. Et le 4septembre, pour la quinzième édition consécutive, l’équipe de Vivre à Lopérec a rassemblé toutes les associations de la commune pour bien marquer cet anniversaire.

Noce bretonne

Exceptionnellement, la fête aura lieu au bourg et sur le site de la Doucine, avec en particulier la noce bretonne qui déroulera ses fastes dès 11h, d’abord autour de l’église, avant que le cortège ne se dirige vers la Doucine. Le cochon grillé suivra, avant les nombreuses animations de l’après-midi (chants de marins, métiers anciens, acrobaties trial, fest-deiz...). Autre nouveauté, avec le partenariat des commerçants de la commune, la réalisation d’un tee-shirt souvenir offert aux bénévoles et proposé aux visiteurs.

 

Quand marché de pays rime avec repas de pays.

samedi 20 août 2011- Ouest France.

L’office de tourisme du Yeun Elez innove en matière de communication sur la notion de pays. Il ne se contente plus de mettre à l’honneur les productions des Monts d’Arrée sur ses marchés de Brasparts et de Lopérec, il se charge de les faire découvrir aux gourmets en laissant carte blanche à Luc Tosser. Le tenancier du café de « pays » de Lopérec dénommé le Tost D’an Dud se charge de concocter un menu original avec les produits locaux du marché qui se tiendra ce dimanche 21 sur la place de l’église. « Nous avons mis la barre haute, il devra utiliser 80 % de nos produits dans ses recettes », confie l’éleveur de porcs sur paille Yves Le Borgne lequel en fournira le jambon.

Mais Luc Tosser est bien un homme à relever le défi. Et si l’on sait que le dit jambon sera servi à l’os, le reste du menu sera la surprise du jour. Il devrait aussi mettre en valeur les délicieux fromages de chèvre de Brasparts, les douces confitures de Telgruc et les frais légumes du producteur bio lopérécois Ludo Méquignon. Pour le prix de 15 €, un kir et un café bretons seront également servis aux convives. Mais attention le nombre de place est limité et il faudra réserver pour le 20 août dernier délai au 02 98 81 47 06 ou 02 98 81 14 68 ou sur le site 0tyeun.elez@wanadoo.fr

Marché aux couleurs de l’Arrée place de l’église de Lopérec de 9 h à 13 h suivi d’un repas de pays sur réservation au café le Tost D’an Dud, 2, rue vian à Lopérec.

 

 

Yves Le Borgne cultive l’art de vivre au « Pays ».

vendredi 19 août 2011 - Ouest France.

Le « cochon » d’Yves Le Borgne sera présent sur le prochain marché Aux couleurs de l’Arrée qui se tiendra le dimanche 21 août à Lopérec sur la place de l’église de Lopérec de 9 h à 13 h.

Fils d’agriculteurs éleveurs de laitières devenus un temps tenanciers de l’auberge Meilh Skiriou aujourd’hui disparue, dans les années 80 à la faveur de la reprise en location d’une petite porcherie libre, Yves Le Borgne s’installe à son tour pour perpétuer la tradition familiale, celle d’un certain art de vivre au « Pays » et d’y accueillir les touristes. Car chez les Le Borgne on fait figure de « pionniers du tourisme rural » depuis longtemps.

Dans les années 2000, le virage de faire du « porc sur paille » sera pris, « afin de prôner la qualité et de vivre de mon métier » et de ne pas élever plus de 350 cochons dans l’année. Certains d’entre eux auront même le privilège de s’élever en plein air dans une prairie près de la ferme.

Vente directe à la ferme et sur les marchés

Ses cochons, Yves les bichonne, il les nourrit avec des céréales paysannes « celles que cultivent mes proches voisins », car Yves cultive aussi la notion de « Pays » partisan d’une entente locale il adhère à l’association Bro an Are qui réunit des producteurs locaux des Monts d’Arrée au sein d’une épicerie paysanne à Saint-Rivoal. Et sa production depuis plus de 10 ans il la propose en vente directe sur les marchés de Brasparts et de Lopérec et à l’épicerie susnommée. « Sur les marchés les consommateurs trouveront nos jambons, saucissons, des verrines de pâtés aux noisettes et forestiers ou des rillettes aux poireaux, ils peuvent aussi récupérer côtelettes, rôtis ou filets mignons commandés au préalable à la ferme. » Le fermier alimente aussi l’étal de deux charcutiers, « et attention ils ont leurs exigences, et je sélectionne mes porcs pour m’y coller », raconte Yves l’oeil malicieux.

Avec Véronique sa compagne Yves a ouvert en parallèle cinq chambres paysannes et sur sa table de ferme-auberge il leur sert des menus concoctés avec les légumes bio de son voisin de Linloët, Ludo Méquignon. Tout provient du pays on vous le dit !

 

Récolte de miel, visite d’automne et hivernage au Nivot.

vendredi 19 août 2011- Ouest France.

Samedi on procédera à la récolte du miel d’été au rucher école du lycée agricole du Nivot en Lopérec.

Le rucher du Nivot sera en ébullition samedi après-midi à partir de 14 h où sont attendus les apprentis apiculteurs, apiculteurs confirmés et public curieux du monde des abeilles à l’invitation du Groupement de défense sanitaire apicole du Finistère. « Il s’agira de récolter le miel d’été sur trois ruches, de faire une visite d’automne sur les autres afin de préparer au mieux l’hivernage des abeilles », explique Hervé Péron homme de l’art passionné intarissable sur le sujet tout comme le président du groupement Hervé Loyec.

« Si la récolte de miel de printemps a été exceptionnelle, apparemment elle sera bien moindre en quantité pour le miel d’été, samedi après-midi nous proposerons deux méthodes pour la récolte de miel, dont celle qui nécessite l’emploi d’un chasse abeilles », poursuit Hervé tenant l’objet en question en mains. « Nous verrons également comment traiter une ruche avant l’hiver et combien de kilos de miel il faut pour la subsistance des abeilles en hiver », relate le frère apiculteur qui se réjouit d’avance de rencontrer d’autres passionnés.

Après-midi de récolte de miel d’été, de visite d’automne et de préparation à l’hivernage au rucher école du Nivot en Lopérec, samedi 20 août à 14 h. Ouvert au public.

 

Stèle du Nivot. Cérémonie du souvenir

17 août 2011 - Le Télégramme.

Une soixantaine de personnes s’est recueillie hier matin, à la stèle du Nivot où avait lieu une commémoration des combats de la Résistance. Une ferveur encore accrue à l’écoute de Camille Hascoët, la nièce d’un des Résistants abattus par les Allemands, à Roz ar Chi, en août1944, lorsqu’elle a entonné «Le Chant du départ»... Le verre de l’amitié servi au Nivot a conclu la cérémonie.

 

Vivre à Lopérec. La fête du village approche

9 août 2011 - Le Télégramme.

 Les bénévoles autour de Jean-Michel Deniel.

Autour du président de Vivre à Lopérec, Jean-Michel Deniel, les bénévoles se sont retrouvés jeudi pour une dernière réunion préparatoire de la Journée nationale du village, programmé le dimanche 4septembre. Après un temps consacré aux animations traditionnelles, du cochon grillé aux concours de harpon ou de galoche, en passant par la fabrication d’une barrière à l’ancienne, les nouveautés de l’édition 2011 ont été abordées.

Au programme

Du côté des spectacles, le groupe Tamm Tan et ses sept musiciens, de Ploumoguer, entraîneront les adeptes de la danse bretonne dans un fest-deiz, entrecoupé de chants de marins. Filage de laine d’alpagas, acrobaties à VTT, démonstration de hache-lande entraîné par un manège tiré par un cheval, ne manqueront pas non plus d’intérêt. Grande nouveauté qui marquera la 15e édition de la fête, l’organisation d’une noce bretonne d’antan. «Le cortège, explique Alain Ménez, maître d’oeuvre de la cérémonie, conduira, après la messe Marie et Nicolas, les jeunes mariés, du bourg à la Doucine. Et les nombreux invités, en chars à bancs, précédés par les musiciens locaux, feront admirer coiffes et costumes de Ploudiry, du Tréhou, de La Forêt-Fouesnant, du Porzay, de Guissény et, bien sûr, de Lopérec». Vivre à Lopérec envisage aussi une exposition portant sur les noces dans la région, avec prêt de photos. À cet effet, l’association recherche, plus que des photos de groupes, des photos de cérémonies, de repas, de bals... Transmettre les documents à Jean-Michel Deniel ou à Hervé Guirriec.

 

Lintarec. Le centre aéré du Yeun Elez en visite

8 août 2011 - Le Télégramme.

 Les enfants, sous l’oeil d’Anne Fleury et de Paola leurs animatrices, ont expérimenté la technique ancienne de la lessive à la fontaine.

Les enfants de 6 à 8 ans, et leurs animateurs du centre de loisirs intercommunal du Yeun Elez, basé au bord du lac à Brennilis, étaient jeudi, à Lintarec, chez Yvon et Liliane Miossec. Accueillis au son de la bombarde et du biniou coz, par «Son ar Vinojen», ils ont durant l’après-midi, remonté le temps devant la fontaine et le lavoir du village. Yvon Miossec leur a expliqué que jadis sur ce site, existait aussi une chapelle. Seule la fontaine subsiste avec sa statue. Pour faire revivre le rôle de l’eau, Liliane Miossec avait installé tout l’attirail servant à laver le linge: les dalles primitives en ardoise et la caisse en bois, la vieille lessiveuse posée sur son trépied posé sur le sol.

Contes et légendes

Après les explications, chacun s’est mis à l’oeuvre pour mieux comprendre le travail et le temps que nécessitaient toutes les opérations que réalise aujourd’hui la machine laver. Dans le vallon, subsiste toujours la pompe électrique qui servait à remonter l’eau vers le village. Cet exemple a servi aux enfants pour mieux comprendre l’évolution des choses et les mesures de protection de l’eau aujourd’hui. Les contes et légendes autour de ce thème et de la vie rurale de jadis ont ensuite animé l’après-midi, avec la chanson sur la Fontaine de la Madeleine interprétée par Yvon Miossec et les enfants, accompagnés à la guitare.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site