Info Lavoir... Les cancans du bourg ! Sources: Ouest France et Le Télégramme de Brest

nymphe-2.jpg

Commune. Cinq conseillers décorés

2 juin 2010 - Le télégramme.

 

Ils ont passé au moins 20ans au conseil municipal et, à ce titre, ils ont reçu la médaille d'argent pour leur action au service de la commune. Marcel Rolland a été conseiller municipal de 1971 à 1977, puis à nouveau de 1995 à 2008, où il occupait le poste d'adjoint au maire. Marcel Goacolou a été élu au conseil en 1983 et s'est retiré en 2001. Il occupait un poste d'adjoint durant ses mandats. Alain Queffelec, conseiller de 1971 à 1989, a été élu à nouveau en 2008. Yves Cozien a occupé le poste de conseiller sans interruption de 1983 à 2008, date à laquelle il a décidé de ne plus se présenter. Hervé Guillou, du Crevel, qui ne pouvait pas se déplacer, a reçu la médaille chez lui, qui lui a été remise par le maire et les adjoints. Il fut conseiller municipal de 1959 à 1983. Ils étaient à la mairie, dimanche matin, accompagnés de leurs proches et du conseil municipal, afin de recevoir leur médaille des mains du maire. Jean-Yves Crenn a souligné le rôle de chacun au service de la collectivité durant ces années, ainsi que le travail des équipes municipales successives ayant accompagné l'évolution de la commune depuis la date de la première élection de chacun. «Ce n'est pas toujours facile d'anticiper, de prendre des décisions et de faire bouger les choses tout en veillant au budget. Vous avez su le faire dans la continuité de plusieurs mandats et, avec cette médaille, c'est toute la commune qui vous en est reconnaissante».

 

 

Cousinade. 70 descendants d'Yves Queffélec réunis

3 juin 2010 - Le télégramme.

 

Sans nul doute, Yves Queffélec, paysan de Saint-Thois, marié quelques années avant la Révolution française, était loin d'imaginer que 230ans plus tard, 70de ses descendants se retrouveraient pour échanger leurs souvenirs familiaux. Des années de recherche pour établir l'arbre généalogique, avec huit générations réunies sur un tableau de 8m², des mois pour préparer le grand rassemblement des cousins de Bretagne, mais aussi de Dordogne, de la Nièvre ou de la région parisienne. Le week-end de la Pentecôte, le ban et l'arrière-ban Queffélec se sont retrouvés pour un moment fort de convivialité.

Une suite avec les expatriés

Assurément une très belle fête pour l'ensemble des participants, et ce d'autant plus que le soleil était de la partie dans le cadre champêtre du Nivot. Et comme il manquait les expatriés d'Australie, du Canada et des États-Unis, ce week-end de retrouvailles appelle certainement à l'avenir un nouveau rassemblement encore plus complet des descendants d'Yves Queffélec.

 

 

Tournoi de football. 32 équipes en lice

10 juin 2010-Le Télégramme.

Le tournoi de football en semi-nocturne, qui marque la fin de saison, fait chaque année le plein de joueurs. Les 32 équipes inscrites se disputent les rencontrent sur les quatre terrains et la succession des nombreux matches se fait toujours dans le respect des horaires.

Deux équipes féminines

Les organisateurs avaient, cette année, trouvé suffisamment d'arbitres. Plusieurs joueurs Lopérecois participaient au tournoi et étaient répartis dans différentes équipes. Les rencontres furent de qualité, pour un public bien présent qui apprécie le rythme du jeu, particulier au déroulement des tournois. Comme tous les ans, deux équipes féminines disputaient aussi leur chance, sur les demi-terrains. La palme revient, cette année, à l'équipe du Tost D'and Dud qui remporte la coupe de consolante. Il est vrai qu'elle possédait dans son effectif des joueurs de qualité, dont des gardiens de buts, habitués à évoluer durant la saison à des niveaux bien supérieurs que le championnat de district.

 

 

 

 

Football. Une saison correcte

13 juin 2010 - Le télégramme.

 

Une trentaine de personnes, dont beaucoup de joueurs, participaient à l'assemblée générale de Lopérec-sport, salle Le Borgne. Ronan Le Guen, le secrétaire, et Claude Landré, le président, dressaient le bilan de la saison, qui voit l'équipe A continuer sa route en Division 2 avec un nombre de points corrects. L'équipe B a alterné les bons et moins bons résultats et termine à la huitième place. Marielle Breton présentait la trésorerie du club et les actions qui ont permis d'équilibrer le budget. Elle a souhaité, après de nombreuses années d'activité, passer le relais à un nouveau trésorier. Au chapitre de travaux, des aménagements sont prévus dans les vestiaires. Des devis seront demandés par la commune. Le bureau remerciait ensuite tous ceux qui oeuvrent au bon fonctionnement du club, qui anime la vie locale depuis 35 ans. Claude Landré a été reconduit à la présidence.

 

 

Celtitude, houx et kilts pour un mariage druidique au Dourdu - Lopérec

mardi 29 juin 2010-Ouest France. 


C'est sur une prairie du Dourdu en Lopérec, qu'Anne et Yves Gaudron se sont unis à la manière celte en présence de leurs amis.</P>

 

 

Moment solennel et insolite dans la vie lopérécoise, Bugul Ann Aod ou « le berger de la grève » en breton a uni celtiquement Anne et Yves Gaudron, de Logonna-Daoulas sur le site bucolique du Dourdu samedi soir. Une cérémonie à la fois simple et naturelle pleine de symbolisme et nécessitant un certain rituel.

C'est du village de l'officiant, Tyrbourg, qu'est parti le petit cortège, mené par Damien Pont portant les couleurs bretonnes suivi du duo de sonneurs Cornec et Miossec, d'amis apportant : le houx, les 3 pommes, les noix, le miel, les balais de genets séchés et l'épée.Le convoi est parti de Tyrbourg, village de l'officiant,  pour célébrer le mariage druidique d'Anne et Yves Gaudron au Dourdu.</P>

Depuis quelques années l'on voit en effet se célébrer une dizaine de mariages druidiques par an. « J'aime ma femme, nous sommes déjà mariés civilement et religieusement depuis 1986. Mais aujourd'hui, c'est tout autre chose pour notre anniversaire de mariage. Profitant de retrouvailles avec des amis d'enfance de l'époque où nous étions enfants de troupe, nous avons choisi de renouveler nos voeux d'amour et de soutien le plus longtemps possible en y associant notre amour de la celtitude dans le respect de la nature et de l'autre et nos combats pour la défense de la Bretagne », raconte Yves. Les deux époux ont revêtu un kilt rouge pour la cérémonie, et Bugul Ann Aod sa saie blanche ou toge de cérémonie.

Au Dourdu, au fond de la prairie prêtée amicalement par les voisins, sont réunis les forces de la nature et les quatre éléments, c'est sur un cercle matérialisé par quelques pierres et sacralisé par le passage de l'épée dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, près de la rivière qu'Yves et Anne ont échangé à l'issue de la cérémonie leurs anneaux celtes.

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site