Info Lavoir... Les cancans du bourg ! Sources: Ouest France et Le Télégramme de Brest

  

 

 

 

Environnement.

  Yvon Miossec fait chanter les écoles

4 avril 2010 - Le Télégramme 

À ne pas confondre avec son homologue rocker, le sonneur Yvon Miossec intervient dans les écoles pour sensibiliser les enfants à l'environnement.

«Fontaine, je ne boirai plus de ton eau. Ou alors dans longtemps, quand tu ne seras plus saturée de nitrates», résume Yvon Miossec, en pensant à la fontaine de la Madeleine. «Jusqu'à la fin des années 80, elle alimentait en eau potable deux villages et cinq familles», se souvient-il. C'est à la mémoire de cette fontaine, qui se trouve sur son terrain, dans le village de Lintarec, à Lopérec, qu'Yvon Miossec a composé les paroles et la musique de «La fontaine de la Madeleine». Une chanson sur un air d'An-dro que ce sonneur de Bro Goz ar Milinou, le cercle celtique de Pont-Aven, a enregistré sur un CD auto-produit. Interviennent aussi, sur le disque, les enfants de l'école communale de Lopérec, le groupe lopérécois Les Ru-pé-du et le flûtiste Jean-Yves Renard, avec qui Yvon Miossec écume les fest-noz au sein de leur formation Son ar Winojenn.

Une quinzaine d'écoles en un mois

En à peine un mois, Yvon Miossec est déjà intervenu dans une quinzaine d'écoles de la région. «J'offre le disqueauxenseignants qui travaillent avecles enfants les thèmesabordés dans la chanson, puis je vais à leur rencontrepour en parler». Des thèmesqui abordent la qualité del'eau, la proliférationdesalgues vertes ou encorela disparition de certainesespèces animales. Un sujet qu'il maîtrise bienpour avoir créé le premier groupement cynégétique deprotection de la perdrix grise, aujourd'hui disparue. Mais ce qui fait surtout bondir Yvon Miossec, c'est la destruction des talus. «Dans un rayon de dix kilomètres autour de chez moi, sept talus ont été rasés en mois d'un an», tempête-t-il. «Un talus, ça bouillonne de vie et puis, ça freine l'eau, ça évite l'érosion et limite les inondations. Si les anciens faisaient des talus, ce n'était pas pour s'amuser». Pour autant, Yvon Miossec ne jette pas la pierre aux paysans, dont il comprend les contraintes. «Mais on peut produire tout en prenant soin de l'environnement», soutient-il en proposant aux élus de plancher sur un remembrement à l'envers. Des élus qu'il accuse «defermer les yeux et de se boucher les oreilles» sur la reconquête de l'eau. «Si on ne peut rien faire avec les grands, peut-être qu'en sensibilisant les petits, on a une chance de faire un jour bouger les choses. En tout cas, moi, mes petits-enfants ne pourront pas me dire: Papi, pourquoi tu n'as rien fait?».

Fest-deiz à Toul ar C'hoat

Il est vrai que le sonneur ne ménage pas ses efforts. Le 9avril à Toul ar C'hoat, il fera danser les enfants du centre, ceux de Marie-Curie et d'une dizaine d'écoles de la région, sur l'air rythmé de «La fontaine de la Madeleine».

Contact Yvon Miossec: tél.02.98.81.10.62.

  • Loïc L'Haridon

 

 

 

Chasse : la réserve faisans diminuée, le lièvre chassé.

mardi 06 avril 2010 - Ouest france.


Bureau de la société de chasse communale de Lopérec.</P>

 

 

C'est sous la houlette du président de la société de chasse communale Denis Kerlogot que s'est déroulée l'assemblée générale de la chasse de fin de saison. « Le bilan de la saison est satisfaisant il y a eu du gibier et nous sommes contents » souligne Denis Kerlogot tout en remerciant Hervé Guillamot pour son aide, relative au plan « chevreuil ».

Un bémol cependant en ce qui concerne le nombre de bracelets attribué à la société communale, infime par rapport aux 2 600 ha baillés sur les 3 900 ha Lopérécois. « Pour 1 000 ha les sociétés privées ont droit à 23 bracelets et nous à 13, on va demander une étude. On demande 18 bracelets et 2 de tir d'été pour l'an prochain ».

Par ailleurs, décision était prise de diminuer la réserve de faisans de 150 ha et de faire de la « culture à gibier, blé noir, maïs en bandes sur 2 à 3 endroits du territoire ». Puis un vote à main levée était fait pour comptabiliser sur l'assemblée présente les gars intéressés par la chasse au lièvre l'an prochain. Une dizaine de mains s'est élèvée, dans la salle 12 chasseurs ont vu un lièvre cette année, « Si 10 à 15 sont intéressés tout le monde aura le droit de s'intégrer dans une équipe de chiens courants » précise le président.

Hervé Guillamot justifie : « si on fait une première demande cette année on aura peut-être un ou deux cela permet de gérer la pénurie », tandis qu'Yvon Miossec suggère « ce serait bien de faire un comptage avant ».

Avant de se séparer, était évoquée l'annonce de la battue à venir de la vache écossaise en divagation depuis au moins six mois sur le territoire lopérécois, une mesure ordonnée par la fédération et les services vétérinaires, le président rappelait l'importance d'entretenir de bonnes relations avec les propriétaires bailleurs et la difficulté de gérer certains conflits d'intérêts et autres incivilités avec les chasses privées.

 

 

Marché de producteurs à Lopérec.

L'office de tourisme du Yeun Elez organise le marché de producteurs. Produits alimentaires et artisanaux : miel, confitures, légumes, terrines et pâtés, huîtres, pain, fromage, cidre et jus de pomme, fraises, crêpes, peinture sur porcelaine, objets en bois, tissu, laine, etc. Dimanche 9 mai, 9 h à 13 h, place des Halles. Gratuit. Contact : 02 98 81 47 06, otyeun.elez@wanadoo.fr, www.yeun-elez.com

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×