Info Lavoir... Les cancans du bourg ! Sources: Ouest France et Le Télégramme de Brest

 

 

Le samedi 07 novembre 2009

 

Contes et Marionnettes

Lopérec, Tost D’an Dud
2, rue vian

À 20h30

Dans le cadre de « Veillée contée en Bretagne » avec Isabelle De Col-Richard conteuse des Monts d’Arrée et Juan Perez-Escala conteur et marionnettiste de Brasparts. Un univers particulier plein de poésie et de mystère et un voyage à travers contes et légendes. À découvrir au Café de Pays. Entrée libre.

Veillée. Un mois de novembre pour se laisser conter !

5 novembre 2009 -

Pour sa cinquième édition, la nuit des veillées contées de Bretagne devient le mois des veillées contées de Bretagne. Ce mois-ci, éteignez donc la télé et laissez-vous conter!

C'est, peu ou proue, le message lancé par la section littérature orale de l'Institut culturel de Bretagne, basé à Vannes. Le mois des veillées contées de Bretagne labellise et fédère une cinquantaine de soirées à travers les cinq départements de la Bretagne historique. Beaucoup de ces veillées seront l'occasion d'écouter plusieurs conteurs. Au château des Rohan dePontivy (56), vendredi soir, Mamm Soaz sera de la partie. Elle conte depuis dix ans, date de son départ à la retraite. Ses thèmes de prédilection? La campagne, la nature, les korrigans, les sorcières, les fantômes...

«Faire revivre l'imaginaire»

«Le conte, c'est un moment convivial et un échange avec les gens qui écoutent, souligne-t-elle. Aujourd'hui, on a beaucoup d'images qui arrivent sur nos écrans, mais on a besoin de faire revivre l'imaginaire des gens!». Isabelle de Col-Richard, conteuse finistérienne et secrétaire de la section littérature orale de l'Institut culturel de Bretagne, interviendra, pour sa part, samedi soir, au Café de Pays de Lopérec. «Cette initiative veut remettre à la mode les veillées qui s'essoufflaient un peu, explique-t-elle. On offre une alternative à la théâtralisation du conte avec l'emploi de décors, de costumes et de fumigènes... Autrefois, c'était quelque chose de plus simple. Le conte, c'est avant tout pour créer du lien social. Cela permet à des générations différentes et à des milieux différents de se côtoyer et de parler ensemble». 

 

 

Dans le Finistère
Jeudi 5, 12, 19 et 26 novembre: à20h30, à la chapelle Saint-Gabriel, à Pont-l'Abbé.
Vendredi: à 20h30, à la bibliothèque de Melgven.
Samedi: à 20h30, au Café de Pays de Lopérec.

Dans le Morbihan
6 novembre:  à18h, au centre social de Kercado, à Vannes et à l'Écomusée de Saint-Dégan à Brec'h; à19h, à l'école Catherine-Descartes d'Elven (pour les enfants); à20h30, au château des Rohan, à Pontivy, à la Maison des Arts de Guer, à la librairie Graines de mots ronds, à Mauron, et au Centre Amzer-Nevez, à Ploemeur.
7 novembre: à 18h, à l'Écomusée de Saint-Dégan, à Brec'h. 
10 novembre: à21h,à l'association Histoires de mots, 20, route du Roch, à Saint-Pierre-Quiberon.
11 novembre, à15h; jeudi12, à20h; vendredi13, à20h; samedi14, à 18h; dimanche15, à 15h: àla chapelle des Fleurs, à Brec'h.
13 novembre: à20h30, à la chapelle Saint-Hamon, à Plescop, et à la salle polyvalente, à Radenac.
 20 novembre :à20h30, à la Grange aux conteurs à Guernehors, à Meslan, et à la médiathèque Germaine-Tillion, à Saint-Avé. 
29 novembre:à partir de 14h30, 14 veillées fléchées depuis le bourg de Saint-Congard.

 

Veillée contée des monts d'Arrée, au Tost D'an Dud.

vendredi 06 novembre 2009


Depuis six ans, la section littérature orale de l'institut culturel de Bretagne a mis en place l'événementiel « Veillée contée de Bretagne » placée sous le signe de la convivialité, du mélange intergénérationnel et du partage, en novembre (Miz Du) sur les cinq départements bretons. C'est donc dans ce cadre que le public amateur rencontrera ce samedi 7 novembre à 20 h 30 sur la scène du Café de Pays le Tost D'an Dud de Lopérec, les conteurs de Lopérec et de Brasparts, Isabelle De Col-Richard et Juan Perez-Escala.

« Par chez nous en Bretagne, les soirs sans lune, lorsque monte la brume, il arrive que l'on rencontre d'étranges personnages... Certains d'entre eux sont inquiétants, d'autres, pas même menaçants. Pour continuer d'avancer sans risque... Il faut savoir lire les intersignes et se garder de provoquer les esprits... Écoutez bien la conteuse, elle connaît les dangers et grâce à ses histoires elle pourra vous guider ». Celle qui parle ainsi de sa voix profonde et chaude, c'est Isabelle De Col-Richard, l'expatriée du Sud, tombée en amour de la Bretagne et plus particulièrement de la « Montagne d'Arrée » depuis de longues années, entrée très tôt en écriture et venue au conte oral un beau matin de 2001 conduite par les « forces vibratoires du Yeun Elez ».

Samedi soir, la conteuse lopérécoise captivera son auditoire avec des contes adaptés au public présent, de l'Ankou aux sorcières, en passant par de plus légères histoires de korrigans, « et du cadeau qu'ils nous ont fait » précise Isabelle, confiant : « Aussi d'un pécheur tout particulier mais je n'en dirai pas plus ».

Avec Juan Perez-Escala, il s'agira aussi du thème du korrigan arrangé à sa manière et mis en scène, car ce conteur-là, n'est pas ordinaire, natif d'Argentine, sculpteur de formation, qui manipule en contant, « ce n'est pas moi qui raconte ce sont mes personnages, par timidité sans doute je me cache derrière eux sans me cacher », des petites marionnettes.

Soirée contée samedi 7 novembre à 20 h 30. Café de Pays, le Tost D'an Dud, 2, rue vian, Lopérec. Entrée libre.

 

 

*******************************************************************************************************************************

 

Reprise des animations jeunes avec le Yeun.

vendredi 06 novembre 2009


Après ces vacances de Toussaint, les activités et animations reprennent au sein de la communauté du Yeun Elez. Avec tout d'abord une activité piscine ce vendredi 6 novembre, puis ce sera au tour de l'école de sports et de foot de reprendre ses séances à partir du mercredi 18 novembre. À noter que les jeunes de la Feuillée se réuniront avec leurs élus et l'animateur Patrice Lautrou en mairie de la Feuillée le samedi 14 novembre prochain à 11 heurs afin de préparer le prochain conseil des jeunes qui se tiendra à la salle polyvalente de Loqueffret le samedi 21 novembre suivant.

 

 

Lopérock3 Rock. 3 e édition de Lopérock co-organisée par Vivre à Lopérec et les Tyra Loopers

jeudi 05 novembre 2009


Lopérock3

Rock. 3 e édition de Lopérock co-organisée par Vivre à Lopérec et les Tyra Loopers, avec Drunken Butterfly (mélange subtil d'envolées mélodiques et de rock affirmé) et Calico (des chansons rock autour de « l'humain »). Samedi 7, 20 h 30, salle Le Borgne, route de Pleyben. 6 €.

 

Armistice 1914-1918 Dimanche 8, 10 h 30, église. Messe à la mémoire des défunts de tous les conflits

jeudi 05 novembre 2009


Armistice 1914-1918

Dimanche 8, 10 h 30, église. Messe à la mémoire des défunts de tous les conflits, suivie du dépôt de gerbe au monument aux morts. Le repas des anciens combattants sera servi au bar le Tost D'an Dud, inscription au 02 98 81 14 68 ou auprès des responsables.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que du bonheur à la soirée contée du Tost D'an Dud.

lundi 09 novembre 2009 . 

 

 

« Si cela continue je ne fais plus de concerts, que du conte » glisse en aparté Luc Tosser la moustache frisant de malice, car on imagine mal le patron du Tost D'an Dud se priver de musique ! Faut dire que le café de pays était comble samedi soir pour écouter les contes des Monts d'Arrée mais aussi d'Argentine, d'Isabelle De Col-Richard et de Juan Perez Escala.

Le public était même venu de loin toutes générations confondues, Concarneau, Logonna Daoulas, Quimper et même Pont-l'Abbé, Bernard Le Floc'h vice-président de l'Institut Culturel de Bretagne ayant même fait le déplacement ! Car cette soirée tout à fait magique se déroulait sous la bannière de l'événementiel « Veillée contée en Bretagne » mise en place tout au long du mois de novembre sur les cinq départements bretons.

Ce dernier était particulièrement ravi de la qualité de la soirée « franchement je ne regrette pas le déplacement, je n'avais pas vu conter Isabelle et je trouve qu'elle a vraiment l'art et la manière de mêler l'intime à l'invisible, quant à Juan avec ses marionnettes, il est assez époustouflant », précisant que le public amateur pourra retrouver Isabelle De Col-Richard à la veillée contée qui se tiendra au Grenier de la chapelle Saint-Gabriel de Pont-l'Abbé le 26 novembre à 20 h 30.

Alternant mystère et drôlerie, chacun dans son contexte particulier, les conteurs ont captivé l'auditoire terminant leur prestation sur une création originale inédite autour de l'histoire d'un vieux sculpteur à Quimec'h qui n'était autre que Merlin, et d'un jeune garçon, concluant : « Nous aussi, nous pouvons un jour rencontrer Merlin, il faudra simplement écouter nos coeurs et réapprendre à réenchanter le monde »

 

 

 

 

 

Conseil de communauté de communes Jeudi 12, 18 h, salle polyvalente. Ordre du jour : discussion...

lundi 09 novembre 2009


 

 

Conseil de communauté de communes

Jeudi 12, 18 h, salle polyvalente. Ordre du jour : discussion avec Armorique habitat et l'Inspection académique ; présentation du dispositif Pass foncier ; contrat de pays 2006-2012 ; tarifs chalets 2010 ; bâtiment d'accueil du centre de loisirs : avenants ; questions diverses...

 

 

200 personnes ont apprécié Lopérock 3

vendredi 13 novembre 2009


 

Ils, ce sont les deux cents amateurs, organisateurs compris, qui n'ont pas manqué le 3e rendez-vous de Lopérock qui s'est tenu samedi soir à la salle Le Borgne de Lopérec. Une troisième édition organisée un peu sur le fil du rasoir mais qui permit au final au public d'entendre les prestations de qualité de Drunken Butterfly et de Calico, une fois le DJ Bender assuré. Avec cependant un timing inversé qui vit les cinq musiciens du Centre-Bretagne de Calico devancer sur la scène les Drunken Butterfly

 

 

 

 

 

.............................................................................................................................................................................................................. 

Au Nivot, Sandra veut devenir agricultrice - Châteaulin

samedi 21 novembre 2009

 

Sandra Salas n'a aucun doute : elle sera agricultrice. Elle est en première année de BTS au lycée agricole Nivot à Lopérec.

 

Elle pointait mardi au centre de Kergadalen à Saint-Ségal. Non, ce n'est pas de la pétanque, mais de l'agriculture. Le pointage, c'est la manière d'apprécier les bêtes. Et ce n'est pas de la rigolade. Une multitude de critères en appréciant chaque partie de la vache, ce jour-là des Prim Hosltein.

Pointeurs

« Une belle bête, c'est l'assurance d'une bonne production laitière, en quantité et en longévité. La base pour une bonne gestion de la ferme de production animale, explique Bernard Le Roux, formateur à la maison familiale rurale de Morlaix, un des nombreux organismes de formation agricole du Finistère.

Même si Sandra, 18 ans, n'a pas fait partie des deux sélectionnés qui vont monter à Paris au concours national des jeunes pointeurs lors du salon de l'agriculture, elle a la passion du métier, et la volonté d'y arriver.

« Mes parents ne sont pas du tout du milieu agricole. Ils travaillent dans le poisson à Saint-Guénolé », explique-t-elle. J'ai fait ma seconde générale au lycée agricole du Nivot à Lopérec, puis un stage en exploitation. Ça m'a carrément plu ».

Pas déçue

Ses centres d'intérêt pour la profession ? « J'ai appris plein de choses sur les animaux. La traite, c'est vraiment impressionnant. J'ai voulu continuer. Et je ne suis toujours pas déçue. »

Côté débouché, elle ne s'inquiète pas. « Le monde aura toujours besoin d'agriculteurs. » Jérôme Daniel, formateur à Kergadelen à Saint-Ségal, dit la même chose : « Les exploitations vont grossir de plus en plus, c'est inéluctable. Les producteurs ne pourront plus travailler seuls, ils auront besoin de salariés. C'est sûr, ils auront du boulot à la sortie ».

Contraintes et atouts

Sandra ne s'inquiète pas non plus pour le salaire. « C'est un métier, c'est déjà ça. » Elle connaît les contraintes : « Il ne faut pas compter ses heures, travailler le samedi et le dimanche, les vacances ne sont jamais sûres ». Mais elle apprécie aussi beaucoup les atouts : « On est près de chez soi, on est dehors, on travaille avec la nature, on est libre et on organise le travail comme on veut ».

Où en est-elle de ses études ? « Je suis en première année de BTS production animale. Il se fait en deux ans. Peut-être qu'après, je continuerai sur une licence. »

 

 

Lycée agricole privé du Nivot, à Lopérec. Rens. au 02 98 81 10 04. Site : www.lenivot.com

 

Philippe ATTARD.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site