Info Lavoir... Les cancans du bourg ! Sources: Ouest France et Le Télégramme de Brest

 

nymphe-3.jpg

 

 

 

 

 

 

Centre aéré. Les enfants à l'école du cirque

20 avril 2012 - Le Télégramme.

Le théâtre des clowns a bien fait rire les enfants.

Le centre aéré de la communauté de communes se termine aujourd'hui et les activités ont été variées durant ces deux semaines. L'une d'elles comprenait l'activité cirque avec la troupe Anime tes rêves. La pratique du monocycle, des échasses et le fil du funambule étaient aussi complétés par le théâtre des clowns. Les enfants ont réalisé un spectacle, qu'ils ont présenté dans la salle du Droséra, au bord du lac Saint-Michel. La troupe Anime tes rêves est bien connue des enfants, car elle intervient régulièrement au centre aéré.

Joli succès pour la rando nocturne du Tost D'an Dud.

mercredi 11 avril 2012 - Ouest France.

La randonnée nocturne du Tost D'an Dud a réuni près d'une cinquantaine de marcheurs. Certains sont venus de Carhaix ou de Ploneis.

Malgré le temps frisquet, près d'une cinquantaine de randonneurs a pris le départ d'une randonnée nocturne à l'instigation de Luc Tosser, patron du café de pays le Tost D'an Dud, pour y découvrir les charmes nocturnes du paysage lopérécois.

Une balade qui a conduit les randonneurs à l'ancienne église paroissiale du vieux-bourg de Quimerc'h, site magique à la tombée de la nuit.

Au retour, à la faveur des lampes de poches ou des flambeaux, tous ces randonneurs ont été accueillis par le maître du Tost D'an Dud pour une petite collation. Le bistrotier, satisfait, est déjà prêt à programmer une nouvelle animation.

Les beaux alpagas de Nina paissent à Picardie - Pont-de-Buis-les-Quimerch

samedi 07 avril 2012 - Ouest France.

Nina Collot D'Escury est heureuse au coeur de son magnifique élevage d'alpagas.

À proximité de la beauté et de la quiétude du superbe Vieux-Bourg de Quimerc'h, sur le site de Picardie, les visiteurs ont l'heureuse et étonnante surprise de découvrir un élevage d'alpagas. Au nombre d'une quarantaine, ils paissent et trônent dans leur espace vert, majestueux et heureux. Provenant des plateaux andins (Pérou, Bolivie et Chili) et de deux races, suri et huacaya, ils ont été implantés par une vétérinaire passionnée de cet animal soyeux, en l'occurrence Nina Collot D'Escury.

Après un parcours professionnel de vingt ans en Angleterre, à Porsmouth, en provenance de Hollande d'où est originaire sa famille (mais elle est née en France), elle est allée en Normandie avant de craquer pour son domaine sur les hauteurs de Picardie, il y a près de quatre ans. « J'ai commencé mon élevage en Normandie, près de Saint-Lo, avec deux animaux, raconte-elle, les yeux emplis de bonheur, puis je suis venue sur la commune avec cette opportunité de Picardie à Quimerc'h, offrant plus d'espace pour mes Alpagas. ».

Un vrai coup de foudre !

« Ces animaux aiment la vie en groupe, sinon ils stressent. J'ai donc augmenté mon cheptel, poursuit-elle, et débuté l'activité laine. Mais, avec l'Alpaga c'est du cheveu en fait. C'est lors d'un voyage pour mes études aux États-Unis que j'ai eu le coup de foudre. C'est un animal agréable, social, calme et reposant, bien qu'un peu méfiant. Il peut cracher aussi, comme son cousin lama !

Il donne de 2 à 6 kg de laine par saison, jusqu'à sept ans. Ma production part en Italie pour la filature et revient en pelote. Moi, j'en fais un peu, artisanalement, avec cardage et rouet. Les Alpagas peuvent vivre jusqu'à vingt ans et se plaisent en Bretagne. Pulls, bonnets, robes, écharpes sont façonnés avec la laine. De qualité et douce au toucher. »

 

Pardon de Saint-Guénolé. Un programme champêtre

8 avril 2012 - Le Télégramme.

L'association des Amis de Saint-Guénolé s'est réunie autour de Marie-Josée Hilario, sa présidente, afin de mettre au point le programme du pardon du dimanche 6mai. Traditionnellement, le pardon de la chapelle marquait, le premier dimanche de mai, l'arrivée du printemps et l'on y implorait le ciel pour ses cultures. Cette année, il sera placé sous le signe de la nature. La messe aura lieu à 10h30, suivie de la procession. Ensuite, et autour des animations traditionnelles, un pique-nique pour lequel chacun apportera ses victuailles permettra de rester sur place. L'après-midi, la chorale chantera sur le placitre avant de laisser la place aux bombardes et binious. Et c'est au son des instruments bretons que, vers 15h30, les participants au pardon prendront la direction de la fontaine.

Un troc-jardins prévu.

La journée sera animée par un troc-jardinset tous ceux qui souhaitent échanger plantes et graines et exposer leurs créations botaniques, y seront les bienvenus. Le nombre et la diversité des plants proposés permettront à chacun d'y trouver son bonheur.

 

 

Une belle statue pour la fontaine Saint-Guénolé .

jeudi 05 avril 2012 - Ouest France.

La jolie fontaine Saint-Guénolé avec sa toute nouvelle statue sera l'un des rendez-vous du pardon « nouvelle formule » qui se déroulera le dimanche 6 mai à partir de 10 h 30 à Saint-Guénolé

En début de semaine rendez-vous était donné par la nouvelle présidente de comité de chapelle de Saint-Guénolé, Marie -José Hilario-Le Guillou auprès de la fontaine éponyme afin de poursuivre les préparatifs du pardon qui aura lieu le dimanche 6 mai en compagnie des chevilles ouvrière de la résurrection de la fontaine, savoir Robert Moreau et Jean-Claude Bozec, de leurs épouses, du maire et d'Alain Queffélec conseiller. L'endroit n'était pas anodin, car la fontaine édifiée en 1658 sera partie intégrante du programme du pardon « nouvelle formule » instauré cette année, plus convivial, plus rassembleur.

À l'abri des regards, dissimulé au-dessous d'un muret de pierres, l'édifice vient d'être mis en valeur par l'abattage de deux arbres et son accès d'ici le pardon va en être facilité pour que la pente qui y mène en soit radoucie et sécurisée.

« On voit bien que là-haut c'était une garenne » commente Marie-José native de la ferme d'à côté, tandis que Robert se demande « comment était l'accès il y a deux cent ans », les supputations vont bon train, et le maire Jean-Yves Crenn rappelle qu'auparavant il existait « une deuxième fontaine dévolue à Saint-Guénolé de l'autre côté de la chapelle derrière le bois ». Du travail sur la planche pour Louis Cloarec lui aussi riverain et adhérent à l'association pour de petites recherches historiques sur la question !

une nouvelle statue

Quoi qu'il en soit, la grande nouveauté est que cette fontaine vient de retrouver une statue ! Toute neuve admirablement sculptée en « kersanton noir » par l'artiste tailleur de pierre de Lannédern Joel Kerhervé, qui trône bien scellée sur son socle.

Les fidèles pourront donc l'admirer le 6 mai prochain à la faveur d'une promenade au son du biniou au départ de la chapelle à 15 h 30, une souscription pour son financement sera lancée à l'occasion auprès du public. Et l'on pourra notamment verser son obole si l'on ne possède pas de plants, de pousses, de bulbe ou de graines à échanger lors du « troc vert » en achetant l'un des végétaux proposés sous une tente qui sera « verte » elle aussi !

 

Voyage d'études au Pays-Bas pour des élèves en seconde .

mercredi 04 avril 2012 - Ouest france.

Les Seconde production animales du Nivot s'en reviennent d'un séjour d'études du territoire aux Pays-Bas

C'est dans le cadre de leur formation que les élèves en seconde production animale du Nivot viennent d'effectuer une semaine d'« étude du territoire » aux Pays-Bas, une destination choisie cette année par l'équipe enseignante.

Sur place ils visitèrent, Bruxelles et son centre historique avant de se rendre à Rotterdam pour une visite guidée de la ville tant sur le plan architectural que sur celui de l'histoire. Et c'est sous un soleil de plomb qu'ils ont pris le bateau pour une découverte de ce grand port. Le séjour se poursuivait à destination de Delft où bien évidemment la fameuse faïencerie et son célèbre « bleu » étaient au programme, avec les visites des ateliers de production et du musée.

Après l'aspect éminemment culturel, vînt le côté « professionnel agricole » du voyage d'étude avec la visite d'une ferme laitière et celle d'une exploitation de bulbes végétaux de Printemps (tulipes, jonquilles et autres jacinthes multicolores). Ils n'en avaient pas terminé pour autant avec la culture puisqu'il leur était proposé une dernière visite, celle du musée Ann Franck d'Amsterdam suivie d'une balade au marché aux fleurs et d'une promenade sur les canaux. Sur le chemin du retour, petit arrêt d'observation des beaux moulins et escapade sur une plage de la mer du Nord parachevaient cette semaine aux Pays-Bas.

« Pour tous ces élèves qui n'avaient jamais eu l'occasion d'aller dans des pays du Nord ce fut une semaine d'ouverture culturelle très enrichissante » relate leur porte-parole Laëtitia Darsel.

Église. Installation d'un nouveau parafoudre

1 avril 2012 - le Télégramme.

null

La semaine dernière, perché sur le clocher à quelque 33 mètres du sol, un employé de la société Macé a installé le fil d'un paratonnerre qui ira rejoindre la terre, auprès du calvaire. Afin de répondre aux normes et aux garanties des assurances de l'église, les travaux ont été réalisés pour près de 3.000 €.

Rucher-école. Ouverture de la saison

5 avril 2012 - Le Télégramme.

null

La saison apicole a recommencé au rucher-école avec les premiers stages d'initiation. Cette année, tous les records sont battus avec une centaine de personnes en formation. «Heureusement, explique le président YvesLayec, nous avions pris les devants en dédoublant la formation entre mercredi et samedi». Ceci a permis aux futurs apiculteurs d'avoir toujours des conseils personnalisés comme ici avec A. Kernéis, un des bénévoles du rucher-école qui présente aux stagiaires une des nouvelles ruches qu'il a construit à partir du bois du massif du Nivot.

Amis d'Ogaro. Vivre à Lopérec a versé son obole

14 avril 2012 - Le Télégramme.

null

Sensible à l'action menée par les Amis d'Ogaro en faveur des paysans du Nord Togo, en particulier à l'occasion du dernier vide-greniers, Vivre à Lopérec a contribué à leur action en remettant aux représentants de l'association un chèque. Une collaboration appelée à se poursuivre pour la randonnée le Tro Nivot, le 8mai, et pour le prochain vide-greniers, le 20mai.

Station d'eau. Importante cure de jouvence

14 avril 2012 - Le Télégramme.

Les employés de l'entreprise Cam devant la station.

La station communale de pompage et de deferisation de l'eau, située au Nivot, connaît actuellement des travaux importants. L'eau est pompée à 60m de profondeur. Elle arrive à la station, où elle est pulvérisée en fines gouttelettes contre un mur. Cela lui permet de recevoir l'oxygène de l'air. Le fer qu'elle contient s'oxyde alors et est transformé en particules de rouille. En traversant ensuite une cuve contenant du sable, elle est filtrée et la rouille se dépose. Le sable de mer lui donne ensuite le calcaire, qui lui permet de perdre son acidité. L'eau est ensuite propulsée sur une longueur de 120m plus haut, dans un réservoir situé à 2km. La station, datant de 1986, est équipée d'une importante tuyauterie, qui est altérée. Elle est actuellement remplacée par un ensemble de tuyaux, vannes et robinetterie, constitué par un alliage adapté et résistant à l'acidité de l'eau pompée. L'entreprise Patrick Cam, de Brennilis, réalise les travaux. Le montant total s'élève à 25.000 €.

Hervé Guirriec cheville ouvrière du vide-greniers.

samedi 21 avril 2012 - ouest France.

 

L'association Vivre à Lopérec avec l'aide d'Hervé Guirriec prépare activement son vide-greniers qui se déroulera dimanche 20 mai dans le centre bourg.

Pour la seconde fois, Vivre à Lopérec et son nouveau président Alain Queffelec ont décidé de confier à Hervé Guirriec l'organisation du vide-greniers. Il se déroulera dimanche 20 mai dans le bourg de Lopérec.

« Grâce au travail d'Hervé qui a une certaine expérience des vide-greniers, notamment pour l'association des Amis d'Ogaro, nous avons pu dégager un bénéfice pour l'association, l'an passé ; C'est donc tout naturellement que nous lui en confions à nouveau les rênes cette année » expliquent de concert l'ancien (Jean-Michel Deniel) et le nouveau président, laissant le soin à Michel Bondis de présenter la nouvelle affiche de la manifestation.

Cette année, il ne se déroulera pas dans l'ancien hangar communal puisque celui-ci est en aménagement, mais dans la salle Le-Borgne et à l'extérieur de celle-ci.

« Ce vide-greniers est ouvert aux particuliers mais aussi aux professionnels, il sera ouvert au public de 9 h à 18 h et l'entrée sera gratuite. Pour les exposants que nous espérons nombreux, il leur sera demandé 3 € le mètre linéaire avec table en intérieur et 2 € en extérieur » souligne Hervé Guirriec.

Renseignements et inscriptions auprès d'Hervé Guirriec au 02 98 81 12 00 ou par mail herveguirriec@yahoo.fr pour recevoir les bulletins d'inscriptions. Ils sont également retirables à l'épicerie chez Patricia au Halles Dis.

Les exploitants agricoles se mobilisent pour leurs retraites.

samedi 21 avril 2012 - Ouest France.

L'assemblée générale des anciens de la FDSEA s'est tenue au Nivot.

Au Nivot, s'est tenue la 9 e assemblée générale des anciens de la fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) sous la présidence de Jean-Paul Bizien.

Ce dernier a rappelé à l'assemblée le succès de la pétition en faveur des retraites, lancée en 2011 et remise à Paris le 7 mars dernier : « plus de 100 000 signatures, 8 510 pour la région Bretagne-Pays-de-Loire dont 2 000 finistèriennes, remises directement au QG de Nicolas Sarkosy. Vingt-deux délégués ont été reçus par un parlementaire. Nous y avons déployé, la banderole de la section du Finistère sur les retraites, brandi les drapeaux breton et celui de la FDSEA. Nous serons encore nombreux avec nos banderoles lors des nouveaux états-généraux qui auront lieu le 31 mai à Quimper pour défendre nos métiers de paysans, de l'installation à la transmission, de nos retraites, des productions et leur transformation, du droit de construire et de produire pour éviter les délocalisations de notre région .»

Dans un communiqué de presse, la FNSEA qui aurait souhaité une réforme du calcul de la retraite des exploitants agricoles, demande simplement la mise à niveau des pensions dont la « moyenne n'atteint pas 48 % des pensions de l'ensemble des retraités. La moyenne des pensions des retraités agricoles qui ont travaillé une carrière complète étant de 680 € par mois ! La situation ne peut plus durer ».

2 421 adhérents

Marie-Thérèse Le Gall, de Plouguin a fait la rétrospective des activités et animations de l'année 2011 proposées aux 2 421 adhérents de la section départementale et a rappelé l'importance du succès de la tombola pour les financer.

En fin de séance toute la salle a profité des informations éclairées de Gwenola Floc'h Penn sur la crise financière et Jean-Paul Birien annonçait quelques changements au sein des délégués. Ainsi sur les cantons locaux, Jean-Yves Le Goff rejoint Jean Tromeur pour Pleyben, Jean-Yves Prigent de Plomodiern remplace Jean Moret pour Châteaulin et André Gourmelen devient titulaire à Crozon.

Les Mad Pell Zo et la chorale de l'Aulne en concert.

Vendredi 27 avril 2012 - Ouest France.

Les Mad Pell Zo se produiront en concert aux côtés de la chorale de l'Aulne dimanche à l'église de Lopérec.

Une fois n'est pas coutume la très belle église de Lopérec accueillera les Mad Pell Zo et la chorale de l'Aulne, dimanche à 15 h 30 pour un concert en duo.

« Ce sera une première nous n'avons pas l'habitude de chanter dans une église et sans trop de matériel sono ce n'est pas si évident » confie Yves Broustal, la chorale amateur.

Pour autant, les Lopérécois feront taire leurs inquiétudes en entonnant un récital d'une douzaine de titres dont ils viennent de peaufiner l'interprétation et monteront en première partie dans le choeur.

La chorale de l'Aulne leur succédera pour sa prestation vocale. Pour un final en beauté, les deux chorales se rejoindront pour chanter quatre ou cinq morceaux en commun.

La partie instrumentale sera assurée par : Nicolas Bellec médaille d'or clarinette, Yvonne et Freddy aux guitares et Bernard Bozec pour certains morceaux à l'accordéon.

Dimanche, 15 h 30, église de Lopérec. Entrée destinée à la chorale de l'Aulne, organisatrice, 5 € tarif adulte, gratuit pour les enfants.

Les élèves du Nivot et les anciens élèves restaurent !

mercredi 25 avril 2012 - Ouest France.

Les élèves de 2e année de BTS production animale offrent certains de leurs samedis à l'amélioration des locaux de l'ancienne ferme de Coat-Rusquet et de son environnement.

 

Belle action de solidarité que celle menée le samedi par des élèves de BTS production animale de deuxième année. Bénévoles, ils participent à l'amélioration de leur environnement, encadrés par trois anciens élèves, Jean-Yves Diverrez (élève en 1963), Olivier Guinnec et leur président Stéphane Cadoc.

Romain, qui a quitté l'établissement l'année dernière n'a pas hésité, lui aussi, à manier le rouleau à peinture tout en bavardant avec ses anciens copains.

« Nous prenons en charge le rafraîchissement de l'ancienne ferme de Coat-Rusquet, tout ce que le personnel du lycée agricole n'a pas le temps de faire y compris les améliorations paysagères. Nous venons de semer une pelouse. D'ici quelques samedis nous aurons terminé. L'association des anciens élèves a coeur de venir en aide aux nouveaux élèves et participe aussi au financement partiel de leurs voyages d'études » explique Jean-Yves Diverrez.

Trente-huit jeunes Cornouaillais anglais en échange au Nivot.

Vendredi 27 avril 2012 - Ouest France.

Trente-huit Cornouaillais anglais du collège Humphry-Davy's-School de Penzance ont été accueillis au Nivot.

Depuis dimanche et jusqu'à mercredi, 38 collégiens et leurs accompagnateurs du collège Humphry-Davy's-School de Penzance en Cornouaille anglaise ont été accueillis au lycée agricole du Nivot dans le cadre d'un jumelage.

Barbara Perron professeur principal en seconde générale au Nivot, enseignant les sciences physiques et à l'origine du jumelage leur avait concocté un programme d'activités légérement boulversé par les intempéries. Une visite à Menez-Meur a été annulée à cause de la fermeture du parc. « Nous avons remplacé cette visite par une journée de jeux bretons et les jeunes anglais ont pu voir quelques bons dessins animés en français » explique-t-elle.

Accueillis dès le dimanche par les cinq élèves « ambassadeurs » du Nivot les collégiens ont été initiés à la danse bretonne et au Kan Han Diskan par le groupe Kan Ha Biskoul de Roskanvel.

« L'objectif de ce partenariat-jumelage est d'enrailler l'abandon de la langue française après deux années d'études chez ces collégiens. Nos élèves de seconde générale iront en immersion dans une famille anglaise de Penzance une semaine en juin. L'année prochaine un échange de professeurs devrait aussi voir le jour sur une semaine ou 15 jours » souligne Laëtitia Darcel professeur d'anglais au Nivot et candidate à cet échange.

Ateliers pratiques et projets

Les jeunes anglais en classe de 5 e ne maîtrisant pas la langue française, le programme d'activités a tourné autour d'ateliers manuels, ou culturels (découverte des animaux de la ferme du Nivot, travail du bois, préparation d'un far breton, théâtre et jardinage).

« Ce fut l'occasion pour Bruno Adam charpentier de marine à la Feuillée de leur démontrer que de nombreux termes techniques étaient identiques en français et en anglais et de leur permettre de réaliser un joli nichoir qu'ils emporteront avec eux, en douglas en provenance des bois du Nivot. »

Pour autant le jumelage ne s'arrête pas là et se poursuit autour d'un projet d'opéra et du financement d'un laboratoire de biologie pour une école d'Ouganda.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site