Info Lavoir...Les cancans du Bourg! Sources: Ouest France et Le Télégramme de Brest

 

DSCN2918.JPG

 

 

 

 

 

Randonnée. Le circuit du Tro Nivot testé

30 mars 2012 - Le télégramme.

Le groupe a testé un parcours de 9 km combinant traversée dans les sous-bois et marche sportive.

En week-end au Nivot, les randonneurs de Quimperlé Rando ont emprunté le nouveau circuit préparé pour le Tro Nivot, la randonnée programmée le 8mai par les Amis d'Ogaro. Parti à 9h avec la mission de le tester, le groupe a découvert un parcours de près de 9km combinant traversée dans les sous-bois et le bocage, marche sportive avec un dénivelé de 140m et l'impression d'être dans la montagne, loin de tout.

Test positif

«Nous invitons les randonneurs à découvrir ce nouveau tracé lors du Tro Nivot. Il mérite assurément le détour», témoignaient-ils à l'issue de cette randonnée-test.

Fontaine de Saint-Guénolé. Une seconde jeunesse

28 mars 2012 - Le Télégramme.

Jean-Claude Bozec et Robert Moreau, en compagnie de sa femme Yveline et de leur fils Ronan.

Sur son fronton, la date de 1658 est gravée dans le schiste verdâtre. Depuis plus de trois siècles et demi, la fontaine de Saint-Guénolé a vu défiler nombre de visiteurs. Ils venaient les jours du pardon à la chapelle, mais aussi les autres dimanches, pour implorer saint Guénolé et tremper leur main dans l'eau claire, en quête de guérison et de bonne grâce.

Cure de jouvence

Elle n'avait plus été entretenue depuis une vingtaine d'années et la végétation et la boue la cachaient. Robert Moreau, habitant à Kervern, a entrepris de la remettre en état, et, surtout, d'y enlever les deux arbres dont les troncs et les racines menaçaient la maçonnerie. Avec Jean-Claude Bozec, ils ont ensuite opéré la délicate manoeuvre de sortir le chêne et le volumineux noisetier, sans toucher à l'édifice. Aujourd'hui, la fontaine apparaît en pleine lumière.

L'édifice retrouve sa statue

Parallèlement, elle a retrouvé son saint patron, puisque saint Guénolé, dans sa tenue d'évêque, a retrouvé sa place. C'est Joël Kerhervé, compagnon tailleur de pierre, qui a fixé une de ses créations sur le socle. Ainsi, pour la première fois depuis bien longtemps, c'est devant la fontaine complète et embellie que les pèlerins du premier dimanche de mai, jour du pardon, pourront venir saluer saint Guénolé.

Un BTS gestion forestière au lycée du Nivot à la rentrée .

mardi 27 mars 2012 - Ouest france.

Les portes ouvertes du lycée agricole du Nivot ont annoncé l'ouverture à la rentrée d'un BTS gestion forestière unique en Bretagne en formation initiale. Contact 02 98 81 10 04.

Le lycée agricole général et professionnel ouvrira un BTS gestion forestière à la rentrée 2012, c'est la nouvelle annoncée samedi, lors des portes ouvertes au Nivot. Une formation initiale unique en Bretagne, avec seize places à la clé.

Dès 10 h 30, samedi matin, la salle Jean-Rannou s'emplissait à vue de d'oeil et on faisait la queue aux divers postes d'accueil. En attente, venus tout exprès de Quessoy dans les Côtes-d'Armor, Anthony et sa famille « Je suis actuellement en Bac pro gestion des milieux naturels et de la faune au CA de ville Davy, c'est la seule formation en Bretagne hors apprentissage et je veux devenir technicien forestier », raconte le jeune homme très motivé.

Victor Lalouer directeur et toute son équipe pédagogique sont sur le feu, René Guéguen responsable du campus précise :

« Cette formation est accessible à tous les Bac qu'ils soient généraux, professionnels, ou technologiques, elle offre 12 à 16 semaines de stages et nous bénéficions d'un comité de pilotage avec le conseil général, l'Organisme national des forêts et le Parc naturel régional d'Armorique ». Il souligne au passage la volonté de l'établissement :

« On veut préparer les jeunes à des emplois d'ici, il n'en manque pas, on n'apprend pas à gérer la forêt bretonne très spécifique en parcellaires émiettés sur 12 % de son territoire comme on gère la forêt landaise, c'est pour cela que ce comité de pilotage favorise l'accès aux stages qui permettront d'être opérationnels dès la sortie de cette formation en deux ans ».

Un ingénieur forestierdans l'équipe

Et pour ce faire l'établissement a embauché, l'an passé, un ingénieur forestier Christophe Bonnetti, ce dernier apprécie le massif forestier du Nivot : « Une grande diversité dans ses essences sur 213 ha de forêt, son peuplement et son relief, une grande richesse pédagogique grâce à son appartenance au PNRA et son inscription inscrit au site Natura 2 000, mon défi est de mettre en corrélation la gestion de ce massif spécifique avec l'enseignement et la formation »

Pour les retardataires les dernières portes ouvertes de l'établissement se feront le mercredi 6 juin.

Le Nivot. Les propriétaires forestiers en formation

27 mars 2012 - le Télégramme.

Explications sur le terrain.

Une journée de formation pour les propriétaires forestiers vient de se tenir sur le domaine du Nivot sous l'égide du CRPF, le centre régional de la propriété forestière. «Sous une hêtraie comme celle-ci, explique Pierre Brossier, l'un des animateurs du stage auquel participait une trentaine de personnes, nous pouvons dénombrer jusqu'à 6.000espèces animales, insectes bien sûr mais aussi oiseaux, mollusques, mille-pattes, vers...»...

Un environnement de qualité

«Il ne suffit plus de produire un bois de qualité, poursuit-il, il faut de plus en plus s'intéresser à la richesse et à la diversité des écosystèmes. Protection des sols et de la ressource en eau, impact paysager, autant de paramètres désormais pris en compte par les propriétaires forestiers. Et comme parallèlement, la fréquentation du public (balade, randonnée, cueillette de champignons, pratique sportive, sorties scolaires encadrées) augmente, la nécessité de formation et de concertation s'avère d'autant plus nécessaire. Dans cette optique, l'ouverture à la prochaine rentrée scolaire d'un BTS gestion forestière est une étape essentielle.

Conseil municipal. Un budget équilibré

26 mars 2012 - Le Télégramme.

Le conseil municipal s'est réuni mercredi soir, à la mairie, à l'occasion du budget primitif. Le budget de fonctionnement de la commune s'équilibre à 660.000€ en fonctionnement et à 710.000€ en investissement. Les dépenses d'investissement concernent la voirie pour 120.000€ en bitumages. La rue de l'École, avec l'enfouissement des réseaux électrique et télécom (66.000€), la réfection de l'eau potable et de l'eau pluviale (150.000€) et l'assainissement (100.000 €), représente la grande part du budget, avec un total de 316.000€.Le maire fait remarquer qu'il n'y a plus de subventions pour ces travaux. L'assainissement n'étant également plus subventionné. Il est prévu que ces travaux débutent fin juin. La construction du bâtiment scolaire est également prévue, avec au budget le remboursement des premières factures, pour un montant de 150.000 €.

Prochain emprunt en 2013

La commune, qui a prévu tous ces travaux de longue date, ne contractera pas d'emprunts cette année. Le dernier date de 2006 et, depuis, il a fallu améliorer la capacité d'auto-financement en prévision des travaux programmés cette année. Les travaux à l'école nécessiteront un emprunt en 2013. Le réseau d'eau nécessitera de nouvelles dépenses, avec la prolongation du réseau vers le Goaquer pour 40.000€ ainsi que la réfection des tuyauteries de la station du Nivot pour 25.000€ et à des améliorations du système électronique de contrôle.Le budget s'équilibre à 109.000 € en fonctionnement et à 233.650€ en investissement.

Qui veut rénover des dériveurs en bois avec le Yeun ?

samedi 24 mars 2012 - Ouest France.

Naviguer sur le lac Saint-Michel le beau projet du Centre Enfance Jeunesse du Yeun auquel sont invitées les familles de la Communauté du Yeun. Contact Nicolas Lozach 06 65 10 92 74.

Le Centre enfance jeunesse du Yeun Elez propose un chantier de rénovation de bateaux en bois à destination des enfants et de leurs familles à partir du 24 mars.

« Les enfants de l'accueil loisirs ayant déjà entamé les travaux à hauteur de leurs possibilités sur un premier dériveur, nous sollicitons enfants et familles bénévoles de la communauté de communes autour d'un chantier rénovation d'une caravelle en bois. La finalité du projet est de pouvoir faire naviguer les bateaux sur ce lac Saint-Michel à partir de Brennilis. Ce sera aussi l'occasion pour les familles de participer à une action collective sur le territoire avec les enfants » explique Nivolas Lozach animateur sportif du centre qui accueillera les bonnes volontés tous les samedis après-midi à partir de 13 h 30 au hangar « Hourmant » en face de la salle polyvalente de Brennilis à compter du 24 mars. Contact Nicolas Lozach tel 06 65 10 92 74.

Du patchwork avec Traou nevez ba'lopereg .

vendredi 23 mars 2012 - Ouest France.

Un atelier de patchwork au sein de la nouvelle association locale Traou nevez ba'lopereg vient d'ouvrir au local situé au-dessus du salon de coiffure. Il est animé par Brigitte Paumier. Contact 02 56 10 64 02 ou brigittepaumier@club-internet.fr

« Toucher de la matière textile m'est essentiel et répond à un besoin primordial. Ainsi nouer, tisser, teindre, entortiller des fils, couper des tissus, coudre dans la matière, broder, déchirer mes propres photographies pour les inclure entre les fils, tout cela est le langage qui me permet de communiquer mes émotions et mon cheminement intérieur » ainsi parle Brigitte Paumier dont l'éloge du parcours artistique serait long tant cette artiste possède plus d'une corde à son arc. Nous nous contenterons de citer les nombreux domaines dans lesquels elle exerce son art (le vêtement à travers la couture et haute couture, la danse, l'audiovisuel, la photographie, le théâtre et le conte, le livre artistique) et d'inciter le public à aller sur son site www.brigittepaumier.fr

Création d'un atelier de patchwork

Installée en Bretagne depuis 2002, mais venant à Lopérec depuis 20 ans, à l'heure de la retraite Brigitte Paumier n'en a pas fini avec la création artistique et propose à toutes celles et tous ceux qui souhaite créer autour de sa matière de prédilection le « tissu » un atelier de patchwork au local situé au-dessus du salon de coiffure à Lopérec.

« Nous en sommes au deuxième atelier et les prochaines séances se dérouleront les 2 et 25 avril, 9 mai, 4 et 20 juin, de 10 h à 16 h avec pause pique-nique, nous serons en période expérimentale quant à la fréquence des ateliers jusqu'à la fin juin, mais il est bien sûr préférable de s'inscrire sur la totalité de la séance, il suffit de téléphoner avant et de venir avec sa machine » explique Brigitte Paumier. Voici pour la forme, sur le fonds, l'objectif est bien un partage de savoir-faire et un échange convivial autour du désir de créer. « On a tous quelque chose en nous que l'on a envie de communiquer, on vient aussi pour apprendre à utiliser sa machine dans l'art du patchwork, à y inclure aussi d'autres matériaux ».

Pour l'heure la nouvelle association lopérécoise Traou nevez ba'lopereg accueille une quinzaine de personnes « si l'effectif vient à s'étoffer d'autres ateliers seront mis en place » rassure Brigitte.

Conseil : les taux d'imposition restent inchangés.

jeudi 22 mars 2012 - Ouest France.

Réunis autour du maire Jean-Yves Crenn et du receveur principal Paul Lannuzel, les élus ont donné à ce dernier quittance de sa bonne gestion et voté les comptes administratifs 2011 affectant une partie du résultat de fonctionnement de 148 683,70 € ainsi que les budgets primitifs 2012. On notera en 2011 le remboursement capital de l'emprunt pour 74 227,35 € et la réception d'un fonds de concours du Yeun Elez pour 79 106,09 €.

Budgets primitifs 2012

En 2012, les différents budgets primitifs sont équilibrés en investissement et fonctionnement : à 710 000 € pour le communal, affectant 150 000 € au projet de construction ou d'achat d'un bâtiment d'école pour une première tranche, 90 000 € aux bâtiments communaux, 78 000 € au remboursement d'emprunt, 120 000 € à la voirie et 206 000 € à l'enfouissement des réseaux rue de l'Ecole. Ces derniers se dérouleront à partir du mois de juin et durant le mois de juillet avant les vacances des entreprises.

En ce qui concerne la voirie si la commission des routes est allée sur le terrain le programme 2012 n'est pas tout à fait arrêté.

Dans le budget eau et assainissement 233 650 € sont aussi affectés à l'enfouissement des réseaux de la rue de l'Ecole. Par ailleurs, le budget du Lotissement de Gorr-Ker a vu sa clôture, les quatorze lots ayant été vendus.

Maintien des taux et des subventions

C'est à l'unanimité que les élus ont approuvé le maintien, en 2012, des taux d'imposition, à savoir 12,41 % pour la taxe d'habitation, 16,91 % pour le foncier bâti et 34,17 % pour le non bâti. Ils ont dans la foulée voté les subventions aux associations municipales pour l'année 2012 pour la répartition suivante : 2 005 € à Lopérec sports, 830 € au comité des fêtes, 1 390 € à l'association des parents d'élèves, 370 € au club du troisième âge, 505 € à la bibliothèque, 230 € à la société de chasse et 525 € à Vivre à Lopérec.

Enfin, c'est Roger Bronnec qui sera le référent pour la commune à l'épicerie sociale de Pleyben.

Le Nivot. Accueil de jeunes en recherche d'orientation

22 mars 2012 - le Télégramme.

Avant de partir en forêt, une visite à l'exploitation pédagogique a permis aux jeunes de se faire une meilleure idée des métiers verts.

En cette période d'orientation scolaire, le Nivot reçoit régulièrement des classes, notamment de 4e et de 3e, de manière à ce que les jeunes aient un aperçu le plus complet possible des métiers ouverts par l'enseignement agricole dans le domaine de l'agriculture, l'environnement, la forêt. La démarche se révèle d'autant plus intéressante que les jeunes accueillis bénéficient des informations d'autres jeunes passionnés par leur formation.

Ouverture du BTS forêt

Dernier collège de passage, celui de La Tour d'Auvergne, à Quimper. Entre présentation des animaux de l'exploitation pédagogique et démonstration en forêt d'un chantier, la cinquantaine de jeunes a pu repartir avec une meilleure vision des formations et des métiers. Certains se sont promis de revenir au Nivot pour les portes ouvertes, samedi, où sera annoncée officiellement l'ouverture d'un BTS forêt à la prochaine rentrée, une nouvelle porte pour les métiers verts.

Concours de la Mutualité sociale agricole : deux prix au Nivot .

mercredi 21 mars 2012 - Ouest france.

Deux classes de seconde pro Productions animales et Travaux forestiers sont lauréates du Trophée prévention jeunes de la MSA.

Le 15 mars dernier, trois classes de seconde pro Productions animales et Travaux forestiers ont participé au concours régional de prévention jeunes organisé par la Mutualité sociale agricole, deux d'entre elles en sont revenues avec les 2 e et 4 e prix. « Les élèves de Production animale avaient choisi quatre thèmes de travail sur les risques psychosociaux chez les agriculteurs, la conduite d'engins agricoles occasionnels, celle d'un troupeau et les zoonoses, ceux des Travaux forestiers ont présenté les risques liés à l'utilisation de la tronçonneuse », relate une de leur enseignante Hélène Lollier.

Qualité et originalité des différentes présentations et supports ont remporté l'adhésion des jurys qui ont encouragé les élèves à poursuivre leurs efforts dans la prévention. « L'actualité nous le rappelle, les métiers liés à l'agriculture et à la forêt sont trop souvent exposés à des accidents graves, c'est pourquoi ces jeunes qui ont entre 15 et 16 ans ont voulu faire passer un message fort tant sur les risques physiques que psychologiques », poursuit l'enseignante.

Encouragé par ce beau succès, nul doute que le lycée participera au prochain concours en 2014. Mais, en attendant, l'établissement qui dispense des formations générales et professionnelles de la quatrième à la licence professionnelle ouvrira ses portes au public ce samedi 24 mars, de 10 h à 17 h, avec en ligne de mire qu'on se le dise, l'ouverture d'un BTS Gestion forestière en septembre prochain.

Voirie. Visite sur le terrain

21 mars 2012 - Le Télégramme.

null

La commission de voirie s'est récemment déplacée sur le terrain afin d'examiner les travaux réalisés, l'an dernier, par l'entreprise Eurovia. L'entreprise était représentée par Claude Tanguy et Steven Hémon, de l'agence de Quimper. Ce fut également l'occasion de dresser un bilan de l'état général des routes avant le vote du budget.

Métiers agricoles et forestiers. Le Nivot sensibilisé aux risques

21 mars 2012 - Le Télégramme.

Les élèves de seconde Pro productions animales ont gagné le 2e prix et les élèves de travaux forestiers le 4e prix.

Jeudi 15 mars, trois classes de seconde Pro productions animales et travaux forestiers ont participé au concours régional de prévention jeunes organisé par la MSA, à Quessoy, près de Saint-Brieuc (22). Les élèves de productions animales avaient retenu quatre thèmes de travail liés aux risques, à savoir : les risques psychosociaux chez les agriculteurs, ceux inhérents à la conduite d'engins agricoles occasionnels, à la conduite d'un troupeau et ceux liés aux zoonoses. Les élèves de travaux forestiers avaient, quant à eux, choisi de présenter les risques liés à l'utilisation de la tronçonneuse.

Risques physiques et psychologiques

La qualité et l'originalité des films, diaporamas et sketchs présentés par les jeunes ont beaucoup plu aux jurys qui ont encouragé ces derniers à poursuivre leurs efforts. À noter que les élèves du Nivot ont remporté le 2e et le 4e prix ce qui va leur permettre de financer leurs voyages d'études.

Traou nevez ba'Lopereg. Une nouvelle association est née

20 mars 2012 - Le télégramme.

Brigitte Paumier présente le type de créations quelle réalise depuis de nombreuses années.

Brigitte Paumier est une passionnée de tout ce qui est créatif en matière de textile, de peinture et de photographie. La création en couture était son premier métier. Elle l'exerça dans un atelier de renom à Paris. Lorsqu'elle prit la direction d'un établissement de classe de découverte dans le Vercors (Isère), c'est tout naturellement qu'elle utilisa sa passion pour en donner le goût aux enfants. Elle mit pour cela à leur disposition les outils de la profession comme les métiers à tisser. Installée à Lopérec, au village du Breuil, elle continua à communiquer sa passion aux enfants.

Une harmonie des formes aux multiples couleurs

Désormais à la retraite, elle n'en est pas moins active et peut ainsi s'y consacrer à temps plein. Avec différents morceaux de tissus qu'elle assemble, elle crée des patchworks. Elle associe le textile et les photos, les broderies et les peintures qu'elle crée. En transposant ses créations sur des tableaux ou des pièces de tissus, il en ressort une harmonie des formes aux multiples couleurs. Elle a souhaité, mettre à profit ses connaissances dans un but de création et de partage. Aussi en accord avec la mairie, elle utilisera la salle située au-dessus du salon de coiffure pour l'association quelle vient de créer, Traou nevez ba'Lopereg.

Le Nivot. La soirée cabaret de solidarité fait salle comble

 

19 mars 2012 - le télégramme.

Les élèves ont mis la dernière main à leur spectacle.

À l'initiative du bureau des élèves du lycée du Nivot, une soirée cabaret a fait salle comble, mardi dernier, à 20 h 30. Il s'agissait d'un spectacle rassemblant à la fois élèves et membres du personnel. «Notre objectif, explique Romain, le président des élèves, est d'aider à la rénovation d'un laboratoire de physique-chimie d'un lycée ougandais. Nous avons sympathisé avec le directeur de ce lycée lors d'un voyage d'études en Angleterre et, depuis, nous multiplions les initiatives pour arriver à nos fins». Pour la soirée elle-même, si l'émotion et le trac étaient présents chez les comédiens débutants, la salle n'a pas manqué d'apporter ses encouragements.

Une standing ovation

Sketchs, chansons et musique se sont succédé à un rythme effréné avant que les spectateurs n'adressent une «standing ovation» au duo du personnel pour leur démonstration de cha-cha-cha. Quant au final, un french cancan brillamment interprété par les filles du Nivot, il a soulevé l'enthousiasme général.

De belles animations pour le pardon de Saint-Guénolé .

lundi 19 mars 2012 Ouest france.

L'Association des amis de Saint-Guénolé projette un très beau pardon le dimanche 6 mai. Puis un concert devrait avoir lieu cet été, ainsi qu'une journée entretien de la chapelle.

Elle l'avait annoncé lors de sa création avec à la barre une toute nouvelle présidente en la personne de Josée Hilario, l'Association des amis de Saint-Guénolé entend bien redonner vie au pardon de la très jolie chapelle. Le 6 mai prochain ce sera chose faite, avec une belle palette d'animations en voici le détail.

La messe du pardon se déroulera à 10 h 30. Elle sera suivie d'une procession si la météo est au rendez-vous et d'un pot de l'amitié offert par la paroisse et l'association. « Puis nous organisons un pique-nique géant pour un moment de convivialité, chacun apportera ce dont il a envie, mais pour les imprévoyants il y aura sans doute quelques en-cas », précise Josée Hilario. L'après-midi se poursuivra autour d'un récital de deux chorales « celles de l'Aulne et Lopérec nous préparent un concert de grande qualité, et toujours côté musique une aubade en direction de la fontaine sera emmenée au son de la bombarde et du biniou aux alentours de 15 h 30 ».

Pour le moment, l'abattage de deux arbres qui menaçaient la fontaine a été réalisé et d'ici le pardon l'accès y sera amélioré pour plus de confort. L'association projette d'y remettre une statue « qui ferait référence aux vertus passées, celles de guérir les difficultés de marche et les problèmes ophtalmiques ».

Un troc vert

Et ce n'est pas tout, il y aura bien sûr des jeux de galoche et de quilles, ainsi qu'une loterie durant l'après-midi pendant que le public pourra se régaler d'un café-gâteaux-buvette. Mais l'autre attrait de ce pardon nouvelle édition, sera sans aucun doute l'apparition d'un « troc vert ». À ce sujet, la présidente lance un appel à tous les jardiniers et jardinières : « ceux qui souhaitent partager et échanger leurs graines, qu'ils préparent d'ores et déjà leurs surplus de boutures, jeunes pousses et autres plants, afin que la fête soit encore plus belle de partage et d'amitié ».

 

Le Nivot. Le bonheur est dans le pré.

15 mars 2012 - Le Télégramme.

 

Anthony, Pauline et Kévin, agriculteurs en herbe.

Le Nivot devrait être en force au festival de l'élevage le week-end prochain, à Quimper. À l'équipe d'étudiants en charge de la préparation et de la présentation des vaches normandes habituées à briller sur les rings des concours, s'ajoutent, cette année, de nombreuses initiatives des BTS qui s'appuient sur le salon pour faire connaître leurs dernières réalisations.

Le meilleur est à venir

«Si des collègues organisent une conférence sur le célibat en agriculture, notre bonheur est aussi dans le pré en faisant la promotion de l'herbe dans l'alimentation des bovins», expliquent Pauline, Anthony et Kevin, tous trois étudiants en productions animales. Un challenge relevé par les agriculteurs en herbe à partir de l'étude de différents systèmes herbagers. «Nous avons rencontré, de Rosnoën à Collorec, en passant par Saint-Urbain ou Commana, des éleveurs passionnés, ce qui nous a permis de bâtir une exposition qui les présente.Un travail valorisant», concluent les jeunes. Et le meilleur est à venir avec la présentation au grand public.

Élèves et profs du Nivot font leur show pour l'Ouganda .

jeudi 15 mars 2012 Ouest France.

Les élèves du Nivot et leurs professeurs se mobilisent avec un collège de Cornouailles anglaises pour financer un laboratoire de chimie pour un lycée ougandais.

Mardi soir, dans la salle de spectacle de leur établissement, les élèves du Nivot accueillaient leurs familles, et des élus de la Communauté de communes pour une soirée « cabaret » en faveur d'un collège lycée de l'Ouganda dont ils avaient rencontré le directeur lors de leur séjour au Collège Humphry Davy's School de Penzance, en Cornouailles anglaises, à l'automne passé.

Une soirée pleine de bonne humeur, voire délirante à certains moments suscitant du public une franche hilarité devant notamment le sketch La Révolution des Inconnus, l'étonnement à d'autres, avec la prestation chorégraphique d'un French cancan endiablé, où força l'admiration face à l'émouvante interprétation de L'accordéoniste de Piaf par Louise. Des défis d'ordre vocal étaient relevés avec Juste une dernière chance par le duo Mégane-Elodie, et une chanson trouvée sur Internet Juste un don, une collecte à travers cette chanson interprétée avec grâce par Mélanie collait parfaitement au projet humanitaire des élèves.

La surprise de ce show très réussi vint également de la participation d'une douzaine de professeurs et de membres du personnel ; qui entonnèrent sous la baguette magique de Charles Le dreau un impeccable Deux orangers sous un ciel irlandais, d'une rencontre du Petit Prince et du Renard jouée en solo par Thierry Cohard ou d'un Tcha-Tcha-Tcha brillamment exécuté par le professeur de Zootechnie et la secrétaire d'édition.

Un projet humanitaire de 4 000 €

En amont, les élèves avaient déjà organisé une soirée « bol pâtes » pour le financement de ce beau projet humanitaire qui consiste à financer un nouveau laboratoire de chimie pour le lycée ougandais d'un coût de quatre mille euros partagés entre les deux établissements de part et d'autre de la Manche. « Lors de la fête du Nivot de l'Ascension, nous aurons un stand et il sera possible de déposer des dons dans une urne pour nous aider à financer ce projet. Nous ferons aussi une soirée cochon grillé et avons déjà trouvé des sponsors qui nous offriront les cochons et les pommes de terre », expliquent de concert le président du bureau d'élèves Romain Quéré et Mégane Laurencin.

Société de chasse. 80 convives au repas annuel.

14 mars 2012 - Le Télégramme.

null

Samedi soir, la société de chasse invitait les agriculteurs qui lui confient leurs terres, au repas annuel. Il y avait environ 80 personnes autour des tables pour apprécier le repas servi. La soirée fut animée en chansons et musique par des chanteurs locaux et une tombola a conclu la soirée.

 

Apiculteurs. L'accent mis sur la formation.

13 mars 2012 - le Télégramme.

Fort de ses 745 adhérents, le GDSA entend poursuivre les actions engagées l'année dernière, notamment au niveau de la formation.

Les apiculteurs ont participé en nombre au Nivot à l'assemblée générale du Groupement sanitaire des apiculteurs, sous la présidence d'Yves Layec. Fort de ses 745 adhérents, soit la moitié des apiculteurs du département, le GDSA entend poursuivre les actions menées au cours de l'année passée, en particulier au niveau de la formation. Conférences lors de l'université d'automne, site internet régulièrement mis à jour, rencontre d'apiculteurs par petits secteurs géographiques, formations données au rucher-école du Nivot, autant de points forts à conforter cette année, ont expliqué le président et son équipe de bénévoles. «Les apiculteurs sont en nette augmentation aux journées de formation (121 stagiaires différents en 2011). Aussi, mettons-nous en place un dédoublement en proposant des formations le mercredi en plus des samedis traditionnels».

Lutte contre les maladies

Parallèlement, l'action sanitaire se poursuit par le testage des traitements proposés contre le varoa et l'aide aux chercheurs dans le but de limiter les mortalités, avec l'aide appréciée du conseil général.

 

École. Journée de coupe de bois pour les parents d'élèves.

11 mars 2012 - Le Télégramme.

null

Hier toute la journée, les parents d'élèves de l'école étaient sur le terrain avec tronçonneuses, tracteurs et remorques. Sur un terrain communal, situé au Glugeau Vian, ils ont coupé plusieurs cordes de bois qui ont été aussitôt vendues et livrées. Le bénéfice servira à alimenter la caisse de l'Association des parents d'élèves de l'école.

 

Les 7 000 ouvrages de la bibliothèque retrouvent leurs étagères.

Lundi 05 mars 2012 - Ouest France.

 

Avec les deux nouveaux employés communaux en contrat, Michel Tréguier et Yves L'Haridon, Marie-France et Hervé Guirriec ont assuré le transfert de la bibliothèque au 1er étage de Halle Dis.

 

Plus de 7 000 ouvrages à descendre du deuxième étage, les caisses de BD à porter, les étagères à réinstaller et à fixer aux murs, ils n'étaient pas trop de huit bras pour s'atteler à cette lourde tâche tout le long du mercredi après-midi ! Car il s'agissait de réintégrer dans ses précédents locaux les livres de la bibliothèque communale. Une nouvelle qui va satisfaire la trentaine de familles abonnée et les enfants des écoles qui profitent aussi avec leurs enseignants de cette mine de culture et d'informations locales.

300 nouveaux venus

Voilà près de trente ans que le couple Guirriec s'active et ne ménage pas sa peine à la promotion de la culture à Lopérec, au sein du comité lopérécois d'animation culturelle. « C'est surtout Marie-France qui tient les rênes de la bibliothèque, elle en est la présidente, anime des permanences, procède à l'achat des nouveaux livres et à leur couverture » raconte Hervé Guirriec rendant hommage au travail de son épouse.

Cette dernière, tout en discrétion précise : « ce déménagement a été propice à un petit désherbage d'une centaine de livres, par contre nous en avons reçu du bibliobus tout récemment, 300 que les lecteurs vont pouvoir découvrir ».

À Lopérec, la bibliothèque est ouverte au public, le mercredi et le samedi matin de 11 h à 12 h. Et pendant les vacances les bénévoles (autour de cinq) se relaient pour en assurer l'ouverture. On y trouve un choix de 3 000 ouvrages pour adultes et de 4 000 pour les enfants, dont 700 BD enfants et adultes. Mais aussi quelques pépites introuvables telle L'histoire de l'école de Kervez de Mme Drapier-Radec et un petit fonds breton. Et bien sûr les ouvrages écrits par l'historien local Hervé Guirriec. Abonnements : personne seule 8 €, famille 11 :€.

Enfin la commune donne un petit coup de pouce pour l'achat de nouveaux livres grâce à une subvention annuelle de 500 €.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site