Info Lavoir... Les cancans du bourg ! Sources: Ouest France et Le Télégramme de Brest

21.jpg

Fontaine de Saint-Perec. Une cure de jouvence

25 novembre 2012 - Le télégramme.

Robert Moreau a entamé la réfection des murets.

La fontaine de Saint-Perec, située sur la route de Sizun-Saint-Rivoal, à l'emplacement des premières maisons de la rue, construites il y a plus d'un siècle, a subi l'outrage du temps. Ses murs en schiste s'étaient dégradés au fil des années et des siècles. Son eau servait de fontaine publique et les vaches s'y abreuvaient, ne ménageant pas les murs de la fontaine. Abandonnée, sa vieille statue de Saint-Perec, datant du Moyen Âge, avait naturellement trouvé sa place sur la croix de mission, installée juste en face, de l'autre côté de la route. La commune a choisi de la refaire en matériaux d'origine sur un terrain qu'elle a racheté et où se trouve toujours l'ancien captage d'eau de la commune, construit peu après la guerre 1914-1918. Elle sera intégrée dans le circuit de randonnée du bourg, dans le cadre de l'Association des communes du patrimoine rural de Bretagne, dont fait partie Lopérec.

Soirée jeux de cartes avec Lopérec-sport

24 novembre 2012 - Le Télégramme.

null

Samedi, durant l'après-midi et la soirée, le club de football organisait une animation avec des jeux de cartes dans la salle polyvalente. Les joueurs se sont retrouvés par quatre autour des tables. Claude Landré, le président de Lopérec-sport, et les organisateurs (notre photo) avaient également géré la restauration et la buvette.

Le Nivot. Des artistes graffeurs en herbe

21 novembre 2012 - Le Télégramme.

Les artistes réunis devant leur oeuvre ont travaillé sous la conduite de Stéphane Gourmelon, artiste graffeur.

Bombes à peinture ou pinceaux à la main, les élèves de seconde du lycée du Nivot s'activent sous la pyramide de l'accueil. À leur programme, une sensibilisation artistique, associé à une mise en beauté de leur lieu de travail. «Ils en ont profité pour améliorer le cadre de l'école», précise Barbara Perron, initiatrice du projet. Et pour encadrer les jeunes, il a été fait appel à Stéphane Gourmelon, artiste graffeur installé à Dinan. «Pour moi, explique Goom, de son nom d'artiste, il s'agit de la deuxième expérience au Nivot. Après le couloir du foyer, nous sommes passés en un lieu que fréquentent à la fois les lycéens, le personnel et les visiteurs. Chacun pourra donc profiter de notre travail». Réalisation d'esquisses, placement des différents dessins sur le mur, application de la peinture... autant d'étapes pour qu'animaux réels ou imaginaires, personnages et paysages apparaissent en pleine lumière.

D'autres projets

Il restera à ajouter quelques bancs pour que l'accueil soit encore plus plaisant. «La section forestière compte s'en charger», conclut Barbara Perron. Quant à Sébastien, il a déjà pris rendez-vous pour une nouvelle expérience. L'artiste qui, par ailleurs, décore devantures de magasins, gymnases ou chambres d'enfants a plusieurs cordes à son arc. Alors pourquoi ne pas initier les jeunes à la sculpture métallique, une autre façon d'approcher l'art contemporain?

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site