Le Kroaz-Du

 

File:Kroaz Du.png

Pour le vrai drapeau de la Bretagne

Description :
Le "Gwenn ha Du" flotte partout en Bretagne. Pourtant ce drapeau fictif n'a été inventé qu'en 1923 par Morvan Marchal (un franc-maçon et collaborateur de l'Allemagne nazie qui fut condamné à la Libération).

 

Le Gwenn-ha-du composé de quatre bandes blanches représentant les évêchés de Cournaille, Léon, Trégor et Vannes. Les cinq bandes noires représentent les évêchés de Nantes, St-Brieuc, St-Malo, Dol et Rennes. Les hermines ont été introduites en Bretagne par la Maison Capétienne de Dreux.


Ce faux drapeau n'a donc aucune réalité historique et copie sans raison le drapeau des Etats-Unis d'Amérique (hermines à la place des étoiles et bandes noires/blanches à la place des bandes rouges/blanches).
Or il existe un drapeau historique, distinct des armes des Ducs de Bretagne (hermine plain), créé par le pape et attribué par lui au Duc Alain Fergent pour les croisés de Bretagne : le "Kroaz du", croix noire en breton. Lors de la troisième croisade en effet, le 13 janvier 1188, une conférence à Gisors entre le pape, les rois d'Angleterre et de France ainsi que le comte de Flandres, il fut décidé d'attribuer une croix par nationalité afin de distinguer les nations. La France prit la croix rouge, les Anglais eurent la croix blanche (mais les croix furent ensuite échangées entre Anglais et Français : on retrouve la croix blanche sur fond azur sur les drapeaux français ou québecquois par exemple ; la Croix rouge sur l'Union Jack), les Flamands la croix verte. Par la suite, les Bretons prirent la croix noire et les Italiens la croix jaune.

La Croix Noire fut constamment utilisée comme drapeau national par les Bretons, notamment pendant la guerre de cent ans. Elle est restée l'emblème de l'Etat breton.

Le Kroaz Du se retrouve sur les pavillons de certains ports ou sur les drapeaux de certaines villes de Bretagne (avec des hermines : Nantes, Guérande). Les navires bretons l'ont arboré en sillonnant les mers : il est encore utilisé par la Marine après 1532, et ce, jusqu'à la Révolution française.

Depuis plusieurs années, il renaît dans différents groupes culturels. Remplaçons et faisons remplacer, partout en Bretagne, notamment dans les lieux publics (mairies, collectivités), le faux drapeau par le vrai drapeau de la Bretagne (drapeau, inscription, autocollant, logo).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site