Back Hold

 

 

Internationaux de Bretagne de Back-Hold Opération réussie pour le skol gwipavaz !

28 février 2010 - Le Télégramme.

Succès pour les organisateurs de Guipavas. En effet, 120 lutteurs sont venus s'affronter pour ces internationaux de Bretagne de back-hold sur les «pallen», afin de se qualifier pour les prochains championnats d'Europe.

L'opération a attiré les curieux et avertis car ce sont bien près de 1000 personnes qui sont venues au gymnase de Kelaurent assister à l'épreuve sportive. Les organisateurs ont dû modifier leurs plans à la dernière minute du fait de l'absence des Anglais qui ne sont pas présentés au final, mais dans l'ensemble, la compétition s'est déroulée dans un très bon esprit avec des combats parfois haletants. Le club organisateur et Jean-Yves L'Her, son président, peuvent se féliciter des victoires des certains de leurs poulains comme Maïwenn Kérivel, Chloé le Bruman, Baptiste l'Her, Robin Kermarrec et Clément Priol. Dans les «toutes catégories» Rozenn Langlois s'est imposée face à Pauline Rannou malgré une différence de près de 20kg, ce qui montre bien que ce sport ne se résume pas qu'à une épreuve de force. Chez les hommes Jean-Marie Menesguen a dominé d'une courte tête Mathieu Rivalain pour remporter la compétition. La journée s'est terminée par le pot de l'amitié et un repas cordial ou les lutteurs ont pu poursuivre la bonne humeur qui s'était installée au cours de l'après-midi. Rendez-vous l'année prochaine au même endroit pour se confronter à nouveau et vérifier les progrès des uns et des autres.
Résultats
Jeunes filles: - 40kg KERIVEL (Guipavas); -45kg LE BRUMAN (Guipavas); 52 OLIVAN (Le Relecq Kerhuon) Séniors filles: -52KG LANGLOIS (Guimaec); -57kg MINGANT (Guipavas); -63kg LETORT (Rennes); 70kg et+BURGAUD (Brest) Toutes catégories femmes: LANGLOIS (Guimaec) Jeunes hommes: -37kg LEGENDRE (Saint-Brieuc); -41kg L'HER (Guipavas); -46kg PLASSART (Berrien); 52kg et+PERCHE (Saint-Brieuc) Seniors hommes: -62kg CHANEY (Trégunc); -68kg SALAUN (Quimper); -74kg LE MEUR (Quimper);-81kg DGUE (Pleyber-Christ); -90kg HIRSH (Ecosse); 90kg et+MENESGUEN (Plouzané) Toutes catégories hommes: MENESGUEN (Plouzané)

 

 

Back-hold. Guipavas, terre de haute lutte.
Un lutteur écossais aux prises avec un lutteur de la région. L'anglophone remportera le duel.

 

 

 

 

 

 

Back-hold. Guipavas, terre de haute lutte

28 février 2010 - Le Télégramme.

Hier, durant toute la journée, dans la salle de Kerlaurent à Guipavas, se  sont déroulés les internationaux de back-hold (lutte écossaise). Plusieurs centaines de participants se sont réunis pour combattre.

Le back-hold est un sport méconnu: un style de lutte issu du gouren (lutte bretonne), mais qui a ses propres règles. La position de départ est imposée (debout, poitrine contre poitrine, chacun plaçant son menton sur le dessus de l'épaule droite de son adversaire et ceinturant son corps par le bras gauche au-dessus du bras droit de l'adversaire) et, en aucun cas, lors du combat, les lutteurs ne doivent lâcher les mains. Les matchs se jouent au meilleur des trois manches.

Peu d'étrangers

Le gratin de la discipline s'était déplacé hier à Guipavas. Erwan Evenou, le président de la Fédération de gouren (fédération sportive qui regroupe tous les lutteurs de Bretagne, essentiellement dans la région) se félicitait de la bonne tenue de la manifestation: «Ces internationaux de Bretagne sont importants, c'est du back-hold, le style celtique pratiqué outre-Manche dans quelques endroits comme le Sud de l'Écosse, qui était breton jadis. En championnat d'Europe, on pratique le gouren et le back-hold; on a donc voulu se perfectionner en Bretagne depuis quelques années à Carhaix ou Rostrenen». Cependant, le patron du gouren regrettait le manque de poids de la colonie étrangère présente hier à Kerlaurent: «Je suis un peu déçu car il y a peu d'étrangers: nous voulions ouvrir la compétition aux autres pays. Les championnats d'Europe de lutte celtique ayant lieu à Saint-Brieuc dans un mois, on comprend que les délégations étrangères aient hésité à se déplacer deux fois. C'est le seul sujet de déception, car les Bretons sont au rendez-vous».

Un sport à affirmer

Les Bretons au rendez-vous pour des combats acharnés, durant toute la journée d'hier. Le back-hold tente de se faire une place dans le milieu sportif, mais en cette période de Jeux, il lui faudra attendre pour devenir discipline olympique: «Il faut un certain nombre de nations pour qu'un sport soit accepté aux jeux Olympiques. Il y a tellement de sports candidats que la sélection est rude. Les JO, à l'heure actuelle, ce n'est pas encore pour nous», explique Erwan Evenou. Chaque chose en son temps... Après tout, hier c'était la Bretagne, dans un mois l'Europe, et après?

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site